Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les métiers du funéraire

Le funéraire n’est pas réservé aux personnes tristes aux pensées noires et morbides. Au contraire, il faut une certaine dose de joie de vivre et de détachement pour côtoyer au quotidien la mort et la tristesse qui accompagne les décès.

De même, les professions rattachées au funéraire ne se cantonnent pas au simple fossoyeur ou croque-mort, qui, soit dit-en-passant ne se dit plus, le terme « porteur » est désormais usité pour qualifier le personnel portant le cercueil. Il existe tout un tas de métiers aux profils variés. Les opportunités sont nombreuses et il serait dommage de négliger ce domaine, d’autant plus que certains métiers ne nécessitent pas ou peu de diplômes pour débuter.

Porteur funéraire

Pour devenir porteur funéraire, aucun diplôme n’est requis contrairement au permis B qui lui est exigé. Une formation obligatoire de 16h doit être réalisée dans les 3 mois qui suivent la fonction. Cette formation est souvent financée par l’entreprise de pompes funèbres dans laquelle le porteur est embauchée.

Sa mission principale est de « porter » le cercueil à la main. Il conduit le corbillard jusqu’au cimetière ou au crématorium. En plus de porter le cercueil, il est en charge de disposer les fleurs, les articles funéraires lors de la cérémonie religieuse ou au cimetière. Pour les inhumations, les porteurs funéraires descendent le cercueil dans le caveau avec des cordes et ferment la tombe. Les porteurs peuvent être amenés à pratiquer des missions de fossoyeur ou d’exhumation.

Une certaine forme physique est demandée devant les charges lourdes à porter. Aussi, le porteur funéraire est en contact direct avec la famille, il se doit d’être irréprochable tant au niveau des habits que de sa façon d’être. Courtoisie et respect sont de mise devant une famille endeuillée.

Marbrier et graveur

Comme son nom l’indique, le marbrier funéraire travaille le marbre, c’est un artisan qui fabrique des monuments funéraires et des sépultures. Une fois les fondations en béton effectuées, le marbrier peut construire le caveau puis poser la dalle et le monument une fois la personne enterrée.  Il s’occupe également de l’entretien ou des réparations des monuments. 

Il doit être aussi à l’écoute des familles en prenant en compte leurs demandes dans le choix de la sépulture.

Afin de devenir marbrier, 2 diplômes existent : le CAP tailleur de pierre et le CQP (certificat de qualification professionnelle) d’agent technique en marbrerie funéraire.

Conseiller funéraire

Le conseiller funéraire est le contact direct de la famille endeuillée, c’est lui qui les accompagne dans les préparatifs des obsèques et de toutes les formalités administratives.

Il a également un rôle commercial important à jouer car c’est lui qui va conseiller la famille pour l’achat du matériel funéraire (cercueil, urnes, fleurs…)

Le conseiller funéraire doit faire preuve d’une grande capacité d’écoute et d’empathie pour rassurer les familles en deuil et lui montrer qu’elle peut compter sur lui.

Afin de devenir conseiller funéraire, il est nécessaire d’avoir obtenu le diplôme national de conseiller funéraire. Ce diplôme s’obtient après une formation théorique de 140h et une formation pratique de 70h (niveau bac conseillé).

Maître de cérémonie

Le maître de cérémonie dirige et accompagne le convoi lors de ses différentes étapes (funérarium, lieu de culte, cimetière ou crématorium). Il s’assure que tout se déroule bien lors des obsèques. Il est le chef d’équipe des porteurs en les coordonnant.

Pour devenir maître de cérémonie, un diplôme spécifique comprenant une formation théorique (70h) et une évaluation pratique (70h) est requis.

Responsable d’agence de pompes funèbres

Un responsable d’agence de pompes funèbres accompagne son équipe afin d’accompagner au mieux les familles. Il veiller à la qualité des prestations fournies et s’assure du bon fonctionnement de l’agence. Il peut exercer des missions de conseiller funéraire auprès des familles pour l’organisation des obsèques.

Thanatopracteur

Le Thanatopracteur s’occupe de la toilette des défunts, c’est-à-dire qu’il prodigue des soins de conservations sur le corps du défunt jusqu’à la mise en bière. Ces soins ont pour but de donner au corps un aspect présentable. Ces soins sont réalisés à la demande de la famille. Si des parties du corps ont été abîmées, il les refaçonnera. Maquillage et habillage sont aussi de son ressort.

Le diplôme national de thanatopracteur est exigé pour exercer ce métier.

Merci !

Votre demande a été envoyée avec succès à notre service client.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.