Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les soins de conservation ou thanatopraxie

Définition de la thanatopraxie

Les soins de conservation ou soin de thanatopraxie désignent les procédures qui visent à retarder la dégradation naturelle du corps après la mort. En effet, dès lors qu’une personne décède, le corps subit une série d’altérations dues à l’arrêt de l’activité vitale, c’est ce qu’on appelle la thanatomorphose. Les soins de thanatopraxie sont réalisés dans le respect de la dignité de la personne décédée (article R2223-132 du Code Général des collectivités territoriales).

Les soins sont pratiqués par un professionnel nommé le thanatopracteur qui procède à l’injection des produits conservateurs. La réalisation de ces soins permet notamment la présentation du défunt durant plusieurs jours sans dispositif réfrigérant.

Les soins de conservation ne sont pas obligatoires et font l’objet d’une déclaration écrite préalable signée auprès de la mairie du lieu de réalisation des soins.

Dans quel cas il est obligatoire d’effectuer des soins de conservation ?

Lorsque le défunt fait l’objet d’un rapatriement à l’étranger, il est important de noter que certaines compagnies aériennes et certains pays exigent la pratique des soins de conservation.

Liste des états exigeant des soins de conservation :

Afrique du Sud, Albanie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Barbade, Bangladesh, Bénin, Bolivie, Brésil, Bulgarie, Canada, CEI (12 pays de l’ex URSS hors Russie), Chili, Chine, Chypre, Colombie, Costa Rica, Cuba, République Dominicaine, Egypte, Etats-Unis, Ghana, Grande-Bretagne, Guatemala, Honduras, Hongrie, Inde, Indonésie, Iran, Iraq, Islande, Israël, Japon, Jordanie, Liban, Liberia, Libye, Malaisie (sauf pour les musulmans), Maldives, Ile Maurice, Mexique, Mongolie, Nicaragua, Nouvelle Zélande, Pakistan, Panama, Paraguay, Pérou, Philippines, Porto Rico, Roumanie, Salvador, Syrie, Sri Lanka, Taïwan, Uruguay, Venezuela, Vietnam Sud.

Dans quel cas il est impossible d’effectuer des soins de conservation ?

L’arrêté du 12 juillet 2017 fixe la liste des infections transmissibles interdisant la pratique de soins de conservation. Ces dernières sont :

  • L’orthopoxvirose, le choléra, la peste, le charbon, les fièvres hémorragiques virales graves et contagieuses
  • La rage, la tuberculose, toute maladie émergente infectieuse transmissible
  • La maladie de Creutzfeldt-Jakob

Les soins de conservation sont également interdits lorsque le décès survient suite à un accident du travail ou suite à une maladie professionnelle.

Certaines religions interdisent la réalisation de soins de conservation, c’est le cas du judaïsme, de l’islam, de l’hindouisme et du bouddhisme. Néanmoins, une exception est faite lors du rapatriement vers certains pays.

Combien coûtent des soins de conservation?

La thanatopraxie représente des coûts assez onéreux car elle nécessite l’intervention d’un spécialiste. Les tarifs sont généralement compris entre 200 et 400€ pour des soins dits classiques. S’il s’agit de soins plus complexes à réaliser comme une reconstruction facile après un accident, ces soins peuvent grimper à 400€ et plus. Le thanatopracteur dispose du savoir-faire nécessaire pour pratiquer les soins de conservation.

Merci !

Votre demande a été envoyée avec succès à notre service client.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.