Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Lexique du funéraire

Notre agence de pompes funèbres en ligne funeralis vous propose un lexique des termes utilisés dans le domaine du funéraire pour que vous compreniez mieux tout ce qui a attrait à l'organisation d'obsèques et de funérailles.

A B C D E F G H I JL M N O P Q R S T U V W X Y Z

Acte de décès:  Acte de l’état civil dressé, dans un délai de 24 heures depuis le décès, par l’officier de l’état civil de la commune où le décès a eu lieu, sur la déclaration d’un parent du défunt ou sur celle d’une personne possédant sur l’état civil de la personne décédée les renseignements les plus exacts et les plus complets qu’il sera possible.

Assurance-vie:  Contrat d’assurance qui garantit, en cas de décès, le versement d’un capital ou d’une rente au conjoint, à un ayant droit ou à un tiers, ou en cas de non-décès, à l’assuré à une date préalablement fixée.

Autopsie:  Dissection d’un cadavre et inspection de ses différents organes en vue d’un examen scientifique ou médico-légal. 

B

Bon de commande:  Document daté établi dans le cadre d’une ou plusieurs opérations funéraires entre la personne ayant qualité pour pourvoir aux obsèques et l’opérateur funéraire habilité qui en précise, de façon pratique et détaillée, l’objet, le champ d’application, le coût, les modalités de paiement et conditions générales de
vente. Ce document constitue un engagement formel entre les parties. Il ne peut être modifié, corrigé, complété qu’après accord formel exprimé conjointement par écrit, de l’une et l’autre des parties. Ce document ne devient contractuel que lorsqu’il a été daté et signé. Après signature, la transaction peut être concrétisée par la fourniture du service et des prestations. En cas de litige, le bon de commande constitue avec la facture, une pièce de référence pour l’appréciation de la qualité et de l’authenticité de la fourniture du service

Bonze:  Religieux ou religieuse bouddhiste. 

Bronze:  Objet sculpté, moulé en bronze. Une collection de bronzes anciens. 

C

Caisson réfrigérant: Coffre aménagé suivant la réglementation se trouvant généralement dans un véhicule de transport avant mise en bière.

Capiton: Le capiton est un ensemble décoratif composé d’une garniture souple tapissant les parois intérieures du cercueil, d’un oreiller et une couverture recouvrant le corps du défunt.

Case réfrigérée: Case isotherme à température inférieure à 5°C permettant de conserver un corps.

Caveau: Construction (en pierre, en béton, ou autres matériaux…) de dimensions soumises à autorisation, destinée à recevoir un ou plusieurs cercueils ou urnes.

Caveau provisoire: Caveau municipal se trouvant dans le cimetière de la ville, qui reçoit les cercueils en attente de l’inhumation dans la sépulture de famille (construction d’un caveau, exhumations à faire, gel empêchant tous travaux, etc.).

Caveautin / cavurne: Caveau de petite dimension dans lequel on place des urnes. 

Cendres: Restes du corps après crémation.

Cendrier ou urne cinéraire: Réceptacle destiné à recevoir les cendres pulvérisées du défunt.

Cénotaphe: Tombeau élevé à la mémoire d’un mort, mais ne contenant pas ses restes.

Cercueil ou bière: Enveloppe rigide et fermée, obligatoire et réglementaire, en bois ou matériau agréé permettant le transport, l’inhumation ou la crémation d’un défunt.

Cercueil hermétique: Cercueil obligatoire pour les transports aériens, les transports à l’étranger et dans le cas de certaines maladies transmissibles ou dépôt provisoire du corps. Une enveloppe hermétique en zinc ou matériau agréé, munie d’un filtre épurateur de gaz est placée dans le cercueil.

Cérémonie: Ensemble des formes extérieures réglées pour rendre hommage au défunt.

Certificat de décès: Document délivré par le médecin qui constate le décès. Aucune démarche administrative ne peut être entreprise sans ce document.

Chambre froide: Local réfrigéré où l’on entrepose les corps des défunts.

Chambre funéraire/ maison funéraire/Athanée / Funérarium: Lieu composé d’une partie publique constituée d’un ou plusieurs salons funéraires pour accueillir le
défunt et ses proches et d’une partie technique. Installation destinée à conserver les corps des personnes décédées (sauf par maladie contagieuse) avant la mise en bière et donnant aux familles la possibilité de veiller leur défunt. Elle peut permettre le dépôt temporaire d’un cercueil et comprendre une salle pour la célébration de toute cérémonie funéraire.

Chambre mortuaire/ morgue: Installation réglementaire des établissement de soins, public ou privé, destinée à conserver les corps de personnes qui y sont décédées, même d’une maladie contagieuse. Lieu prévu dans les établissements hospitaliers et les maisons de retraite pour accueillir le patient ou le résident décédé. 

Chape : Dalle de ciment coulée, de faible épaisseur (2/3 cm)

Chauffeur: Personne justifiant d’une formation professionnelle l’habilitant à la conduite et à la prise en charge des véhicules nécessaires à l’exécution des prestations d’un service funéraire. 

Cimetière: Lieu clos destiné spécialement à l’inhumation des défunts et au dépôt des cendres.

Cimetière paysager: Cimetière dont la conception a été réalisée autour d’arbres et plantations.

Columbarium: Édifice situé dans un cimetière comprenant des cases où sont déposées les urnes funéraires.

Concession funéraire: Emplacement de terrain concédé dans un cimetière communal pour une durée variable.

Concessionnaire: Titulaire déclaré de la concession.

Conditions générales: Textes régissant les rapports entre le client et l’entreprise.

Condoléances: Témoignage de sympathie à la douleur d’autrui. Lettre de condoléances, etc.

Conseiller funéraire/ assistant funéraire: Agent justifiant d’une formation professionnelle et titulaire d’un diplôme lui permettant de recevoir les familles, de les conseiller et, le cas échéant, de définir et de conclure avec elles les modalités d’organisation de la cérémonie.

Consistoire: 1. Dans l’Église catholique, réunion des cardinaux sur convocation du pape. 2. Direction administrative de certaines communautés religieuses. Consistoire protestant, israélite.

Contrat de prévoyance / contrat d’obsèques: Accord de volontés destiné à créer des rapports obligatoires entre les parties. Le contrat d’obsèques fixe des conditions financières et / ou d’organisation des obsèques.

Convoi funéraire: Expression utilisée pour désigner le transport d’un défunt, après mise en bière, avec ou sans cérémonie, effectué généralement dans un corbillard ou fourgon funéraire.

Corbillard: Véhicule d’apparat conforme aux prescriptions réglementaires en vigueur, affecté au transport d’un défunt dans son cercueil, en général lors d’un convoi funéraire local ou d’une cérémonie.

Crémation: Réduction en cendres d’un défunt dans son cercueil.

Crématorium: Édifice comportant les installations permettant la crémation. Il peut comprendre une salle pour la célébration de toute cérémonie funéraire.
Ensemble d’installations destinées à la crémation. Il comprend un ou plusieurs fours, une salle d’accueil, une salle de cérémonie omni culte.

Crucifix: Croix sur laquelle est représenté le Christ crucifié.

Curé: Prêtre catholique placé à la tête d’une paroisse.

Cuvette étanche (ou garniture étanche): Fourniture à caractère obligatoire, de nature biodégradable, destinée à assurer l’étanchéité du fond du cercueil.

D

Dalle: Pièce rectangulaire, généralement en ciment, qui vient fermer une case à l’intérieur d’un caveau après inhumation ou, plus grande, qui se place sur le dessus de la sépulture en attente du monument. 

Défunt, défunte : Qui est mort. 

Dessus de cercueil: Pièce de fleurs disposée sur le cercueil pendant la cérémonie.

Deuil: 1. Douleur, tristesse que l’on éprouve de la mort de qqn. Un deuil très éprouvant. Un jour de deuil. 2. Marques extérieures du deuil. Vêtements de deuil, noirs ou foncés. Prendre, porter le deuil, être en deuil. Deuil national. Fig. fam. Ongles en deuil, malpropres, noirs.

Devis: Document daté gratuit, détaillé et chiffré établi dans le cadre d’une prestation funéraire entre un client et l’opérateur funéraire habilité.. Il peut être modifié ou complété par le professionnel en fonction d’éléments nouveaux ou de demandes ultérieures de la famille. 

Diacre: Clerc de l’ église catholique qui a reçu le diaconat à titre permanent ou transitoire (avant la prêtrise). 

Dispersion de cendres: Action de disperser les cendres du défunt dans un lieu autorisé.

Durée d’une concession: Période de durée variable décidée par le conseil municipal d’une commune.

E

Emblèmes (religieux ou civil): croix, étoile de David, croix orthodoxe, mains d’alliance, etc. généralement placée sur un cercueil ou une tombe. 

Encens: Substance résineuse qui dégage un parfum pénétrant quand on la fait brûler. 

Enfeu: ARCHEO : Niche funéraire en arcade, à fond plat, ménagée dans les murs d’une église. Caveau en élévation dans certains cimetières. 

Enterrement: Voir « inhumation »

Epitaphe: 1. Inscription sur une sépulture. 2. Tablette portant cette inscription.

Espace de dispersion: Partie du cimetière où les cendres peuvent être dispersées, jardin du souvenir. 

Exhumation: Action de sortir un cercueil et/ou des restes mortels d’une fosse ou d’un caveau. 

Extraction de prothèse/ explantation: Retrait par un médecin ou un thanatopracteur de prothèses fonctionnant au moyen d’une pile avant la crémation ou l’inhumation. 

F

Faire-part (un ou des faire-part): Lettre, billet, par lequel on annonce une nouvelle. Faire-part de mariage, de décès.

Famille: Terme général utilisé pour désigner les personnes qui ont un lien de parenté avec le défunt ou à défaut, la personne qui a qualité pour pourvoir aux funérailles. Personne qui a qualité pour pourvoir : dans le cadre d’une transaction, personne ou entité mandatée qui a qualité pour organiser les funérailles et peut justifier de son état civil. Une association peut avoir été désignée dans un testament pour pourvoir aux funérailles. 

Fausse case: Voir « vide sanitaire ». 

Fosse: Creusement en pleine terre de 1,5 m à 2,00 m de profondeur, large de 80 cm. La fosse est comblée après l’inhumation. 

Fossoyeur: Personne possédant les capacités indispensables à l’exécution du creusement et comblement des fosses. Le fossoyeur doit être également compétent pour effectuer les manipulations de cercueils et d’ossements dans le cadre d’exhumation et de réduction de corps. 

Four crématoire: Mot à éviter, en fonction des connotations historiques.

Fourgon mortuaire: Véhicule conforme aux prescriptions réglementaires en vigueur affecté au transport à l’abri des regards, d’un défunt dans son cercueil sur moyenne et longue distances. 

Funérailles : Ensemble des cérémonies accomplies pour rendre les honneurs à un défunt. 

Funérarium : Nom utilisé pour chambre ou maison funéraire. Synonyme d’athanée ou chambre funéraire.

G

Garniture étanche: Voir « cuvette étanche ».

Gerbe (gerbe piquée): 1. Faisceau de tiges de céréales coupées et liées. Lier une gerbe. – Par ext. Gerbe de fleurs. 2. Par anal. Assemblage en faisceau de choses, de formes allongées. 

Geste (d’hommage): 1. Mouvement volontaire ou instinctif d’une partie du corps, notam. des bras et des mains, pour faire ou exprimer qqch. Faire des grands gestes.
2. Action (au sens symbolique et moral). Avoir, faire un beau geste, effectué sur le cercueil du défunt (aspersion d’eau bénite, dépôt d’une fleur, etc.). 

Glace carbonique (ou neige carbonique): Produit de conservation externe du corps qui permet de maintenir le corps à basse température. 

Granit: Roche cristalline, métamorphique, composée de quartz, de feldspath et de mica, répartis uniformément (à la différence du gneiss). De densité élevée, le granit constitue le soubassement de tous les continents. Matériau utilisé pour les monuments funéraires. 

Graver: 1. Tracer en creux sur une surface dure. Graver une épitaphe dans le marbre. 2. Tracer des traits, des caractères, des figures sur une surface dure pour les reproduire. Graver au burin, à l’eau-forte, à la pointe sèche. Graver en creux. Graver une médaille : graver le poinçon destiné à sa frappe. 

H

Habilitation préfectorale: Autorisation délivrée par le préfet aux opérateurs qui participent de manière habituelle à la mission de service public du service extérieur des pompes funèbres et qui remplissent les conditions fixées par la loi. 

Homélie: Désigne très précisément le commentaire, fait au cours de la messe, des textes d’Écriture qui ont été lus. Il a remplacé le mot sermon. 

Housse mortuaire: Fourniture souple, enveloppe de nature biodégradable conformément à la réglementation en vigueur, destinée à soustraire aux regards le corps d’un défunt, et dans laquelle est installé le défunt pour permettre le transport dans les meilleures conditions sanitaires. 

Hublot: Partie vitrée d’un cercueil, avec volet de fermeture, permettant de voir le visage du défunt.

I

Imam ou iman: 1. Anc. Chef religieux, chez les musulmans. 2. Titre donné à tous les héritiers de Mahomet chez les sunnites, et seulement aux douze fondateurs
du chiisme, chez les chiites. – Titre parfois donné, à titre honorifique, à des dignitaires religieux. Chef de la communauté religieuse chiite. 3. Ancien titre des docteurs de l’islam. 4. Mod. Ministre du culte qui, dans une mosquée, conduit la prière en commun. 

Incinération: Voir « crémation »

Inhumation: 1. Action de mettre un cercueil ou une urne, en terre, ( dans une fosse ou un caveau). 

Institut médico-légal: Expression servant à la fois à désigner le service médical correspondant et le lieu où s’exerce l’activité de justice de ce service. Service médical, lié à la justice, chargé de l’établissement de la cause du décès, notamment en cas de mort suspecte ou violente.

J

Jardin du souvenir: Lieu situé le plus souvent à proximité du crématorium, généralement dans un cimetière et destiné à la dispersion des cendres des défunts. Voir « espace de dispersion ».

L

Laïc ou laïque: 1. Qui n’a pas d’appartenance religieuse, qui est indépendant de toute confession religieuse. 2. Qui ne fait pas partie du clergé. Qui n’a pas reçu les ordres de cléricature, en parlant d’un chrétien baptisé. 

Levée de corps: Action de déplacer le défunt, après mise en bière, du lieu où est déposé le cercueil, jusqu’au corbillard ou au fourgon mortuaire 

Linceul: Pièce de tissu servant à envelopper le corps du défunt dans son cercueil.

M

Maison funéraire: Voir « Chambre funéraire » 

Maître de cérémonie(s): Voir ordonnateur.

Mandant de la famille: Personne qui signe un mandat (ou un pouvoir) pour l’organisation des obsèques (généralement à une entreprise).

Marbre: 1. Calcaire cristallin métamorphique, souvent veiné, dont les colorations variées sont dues à diverses impuretés. Palais, colonne, statue, plaque de marbre. 2. Morceau, objet de marbre. Le marbre d’une cheminée. Statue de marbre. Un marbre de Rodin. Matériau utilisé pour la construction de monuments funéraires.

Marbrerie funéraire: Concerne d’une manière générale tous les travaux de cimetière (construction des caveaux, semelles, pose des monuments et columbariums) 

Marbrier: Spécialiste du travail du marbre et des pierres dures. Spécial. Entrepreneur spécialisé dans la construction et la vente de monuments funéraires. 

Médecin légiste: Médecin habilité à faire des expertises et à déposer des rapports, dans les affaires judiciaires. 

Messe: Dans la religion catholique, appelée aussi Eucharistie, célébration du sacrifice du corps et du sang de Jésus-Christ présent sous les espèces du pain et du vin. L’Évêque et les prêtres sont les célébrants habituels de l’Eucharistie. 

Mise en bière: Action de mettre un corps dans un cercueil. 

Monument: 1. Ouvrage d’architecture ou de sculpture édifié pour conserver la mémoire d’un homme illustre ou d’un grand événement. Monument funéraire (tombeau, mausolée, etc.). Monument aux morts 2. Édifice, ouvrage considéré pour sa grandeur, sa valeur ou sa signification (religieuse, esthétique, historique, etc.). Monuments de l’Antiquité. – Monument historique. 

Monument funéraire: Dalles de granit assemblées, suivant des dimensions réglementées et des formes au choix de la famille, qui prennent place sur la concession. Le monument (souvent appelé « pierre » dans le public) peut recevoir des objets, des photos, des gravures, des pots ou des jardinières. 

Morgue: Voir « chambre mortuaire » 

Mort naturelle: Décès constaté par un médecin, qui n’a pas d’objection particulière à formuler sur les causes de la mort (mort non suspecte) et par conséquent, délivre le certificat médical de décès nécessaire pour obtenir de l’autorité publique l’autorisation de fermeture du cercueil. En l’absence de ce dernier document, aucune
prestation funéraire ne peut être effectuée. 

Mort suspecte: Décès constaté par un médecin qui formule des réserves sur les causes de la mort qu’il déclare « suspecte », et, par conséquent, ne peut délivrer le certificat médical du décès nécessaire pour obtenir de la part de l’autorité publique l’autorisation de fermeture du cercueil. Tant que ce document n’est pas
délivré par l’autorité administrative compétente, aucune prestation funéraire ne peut être effectuée. L’obstacle médico-légal à l’inhumation ou à la crémation peut être levé par un procès-verbal délivré lors de la procédure judiciaire. 

Mosquée: Édifice réservé au culte musulman.

O

Obsèques: Voir « funérailles »

Office funèbre: Cérémonie lors des funérailles 

Ordonnateur: Également appelé « maître de cérémonie ». Personne justifiant d’une formation professionnelle adaptée lui permettant d’assurer l’encadrement nécessaire au bon déroulement des différentes prestations d’un service funéraire. 

Organisation du service: Toutes les opérations nécessaires aux obsèques. 

Orthodoxe: Conforme au dogme, à la doctrine d’une religion. Doctrine orthodoxe. Ant. Hérétique. Se dit des Églises chrétiennes d’Orient qui n’admettent pas l’autorité de Rome dont elles se sont séparées en 1054). Églises orthodoxes grecque, russe. Subst. Les orthodoxes russes. Se dit aussi pour des juifs qui suivent scrupuleusement toutes les règles religieuses « Juifs orthodoxes » 

Ossuaire: Lieu où l’on dépose les ossements extraits de sépultures ou de cimetières désaffectés ou provenant de cadavres recueillis sur un champ de bataille. L’ossuaire de Douaumont. 

P

Pasteur: Ministre du culte protestant. 

Personnel au service: Service minimum : 3 porteurs + 1 porteur/chauffeur. En option : 1 maître de cérémonie. 

Pierre tombale: Bloc de pierre servant à la construction. Les pierres d’un mur. Une pierre de taille, taillée. Construction en pierres sèches, en pierres posées directement les unes sur les autres, sans mortier. – Pierre d’autel : pierre consacrée, enchâssée dans l’autel et sur laquelle le prêtre officie. – La première pierre d’une construction, qu’on pose solennellement au cours d’une cérémonie. Par extension, monument, stèle, constitués d’une pierre. Pierre tombale. – Pierre levée : menhir, mégalithe. 

Plaque: Plaque gravée (nom, prénom, années) posée sur le cercueil, sur le reliquaire, l’urne ou à l’endroit de la sépulture.

Pleine terre: Fosse creusée dans la terre et comblée après l’inhumation.

Porteur: Personne possédant les capacités indispensables au portage du cercueil et des accessoires lors de l’exécution des prestations d’un service funéraire. 

Pouvoir: Document par lequel la famille délègue en son nom (généralement une entreprise de pompes Funèbres), l’organisation d’une opération funéraire (obsèques, exhumation, etc.).

Prêtre: 1. Celui qui exerce un ministère sacré, qui préside aux cérémonies d’un culte. 2. Celui qui a reçu le deuxième ordre majeur catholique. Être ordonné prêtre. – Prêtre libre, non attaché à une paroisse. – Prêtre habitué, attaché à une paroisse, sans titre canonique. – Prêtre ouvrier, auj. prêtre au travail : prêtre qui partage intégralement la vie des travailleurs. 

R

Rabbin: Chef spirituel d’une communauté juive ; ministre du culte israélite. Grand rabbin : chef d’un consistoire israélite. Le grand rabbin de France.

Rapatrier: Faire revenir un corps dans son pays, dans sa patrie. 

Recueillement: 1. Fait de se recueillir, état d’esprit d’une personne recueillie. Détacher son esprit de toute pensée profane, se livrer à de pieuses méditations. 2. Faire retour sur soi-même, méditer. 

Réduction: Action de rassembler lors d’une exhumation les restes mortels dans un reliquaire ou boîte à ossements.

Registre de condoléances /Registre à signatures: Registre : livre public ou privé sur lequel on consigne les actes, les affaires de chaque jour. Les registres de l’état civil.
Registre de condoléances : livre disposé lors des cérémonies funèbres destiné à recueillir les messages de sympathie du public. Il comporte aussi les noms et adresses des participants aux obsèques, permettant ainsi à la famille de les remercier. 

Reliquaire (ou boîte à ossements): Réceptacle, généralement plus petit qu’un cercueil, destiné à recevoir les restes mortels d’un ou plusieurs corps exhumé. 

Restes mortels: Ce qui subsiste d’une personne défunte. Les restes de qqn, son cadavre, ses ossements, ses cendres.

Rites funéraires: Ensemble des actes cérémoniels en usage dans une religion ou pratiques sociales lors des obsèques.

S

Salon funéraire ou de présentation: Pièce de la chambre funéraire où repose le défunt et où la famille peut se recueillir à tout moment.

Semelle: Cadre en ciment scellé sur une sépulture et pouvant supporter une chape, une dalle ou un monument.

Sépulture: Ensemble représentant la tombe et, s’il y a lieu, le monument qui y est posé.

Service civil ou religieux de pompes funèbres: Parties ou éléments d’un service de pompes funèbres organisé dans le cadre d’une cérémonie civile ou religieuse. Il comprend la fourniture de personnel, des objets et prestations nécessaires au bon déroulement de la cérémonie.

Service de pompes funèbres: Ensemble des activités professionnelles exercées à l’occasion de l’organisation et du déroulement des obsèques à la demande de la famille.

Service extérieur de pompes funèbres: Mission de service public exercée par un opérateur funéraire habilité et comprenant, conformément à la loi : Le transport des corps avant et après la mise en bière ; L’organisation des obsèques ; Les soins de conservation ; La fourniture des housses, des cercueils et de leurs accessoires intérieurs et extérieurs ainsi que des urnes cinéraires ; La gestion et l’utilisation des chambres funéraires ; La fourniture des corbillards et des voitures de deuil ; La fourniture de personnel, des objets et prestations nécessaires aux obsèques, inhumations, exhumations et crémations, à l’exception des plaques funéraires, emblèmes religieux, fleurs ;  Travaux divers d’imprimerie et de marbrerie funéraire. La plupart de ces fournitures et prestations sont sans caractère obligatoire.

Site cinéraire: Emplacement délimité dans un cimetière pour recevoir les cendres ou les urnes des défunts. Socle Base (soubassement, massif, pierre taillée) sur laquelle repose un édifice, une colonne, une statue, etc. 

Soins de conservation (ou soins de thanatopraxie): Traitement du corps d’un défunt, sur déclaration préalable, effectué par un thanatopracteur titulaire du
diplôme de thanatopraxie et consistant en l’injection intra-artérielle d’un fluide de conservation agréé et en un drainage des liquides corporels des cavités. Ils doivent comprendre la toilette du visage et la présentation du corps d’un défunt. 

Stèle: Monument monolithe (obélisque, colonne tronquée, pierre plate dressée, etc.) portant, le plus souvent, une inscription ou une représentation figurée. Stèle funéraire. 

 Synagogue: Lieu de prière et de réunion des juifs.

T

Table à signatures: Table disposée lors des cérémonies funèbres, destinée à présenter les registres de condoléance.

Taxes municipales et vacations: Contribution obligatoire perçue par les communes ou l’état.

Temple: 1. ANTIQ. Édifice consacré au culte d’une divinité. Le temple d’Apollon à Delphes. Litt. ou plaisant (Par compar.) Le temple de : le lieu où l’on rend honneur (comme par un culte) à. Un temple de la gastronomie, de la mode. 2. Edifice consacré au culte israélite. Syn. Synagogue. 3. Édifice consacré au culte protestant. 

Thanatopracteur: « Praticien des morts ». Personne titulaire du diplôme national de thanatopraxie, habilitée à réaliser les soins de conservation sur un corps. 

Thanatopraxie: La thanatopraxie, du grec Thanatos : génie de la mort, et praxere : manipuler, traiter, est un ensemble de moyens et techniques mis en œuvre pour la conservation des corps. Ce mot recouvre une pratique récente et contemporaine de la conservation hygiénique des corps. C’est la forme moderne de l’embaumement. Les soins actuels du corps répondent avant tout à une fonction hygiénique et esthétique. Elle arrête pour un certain temps la décomposition des corps par l’injection
d’un liquide antiseptique et par le maquillage elle donne un aspect serein et détendu au défunt. Méthode qui a pour but d’effacer les effets visibles de la thanatomorphose en retardant les phénomènes de décomposition post-mortem, permettant ainsi la conservation temporaire du cadavre dans les meilleures conditions d’esthétique et d’hygiène. Les corps ainsi traités peuvent être conservés jusqu’à 21 jours à température ambiante. Ensemble des procédés permettant la conservation et une asepsie du corps et conférant au défunt un aspect plus serein. Elle permet aussi d’éliminer les effluves dues à la dégradation du corps et de masquer les stigmates des causes de la mort.

Tiers: Intervenant, autre que l’entreprise chargée des obsèques, auquel celle-ci doit faire appel pour la bonne exécution du service (ministre du culte, police, etc.) ou à la demande expresse de la famille (marbrier, fleuriste, etc.).

Tiers payant: Paiement direct de soins médicaux à ceux qui les ont dispensés par une caisse de Sécurité sociale ou une caisse d’assurances. Paiement direct des frais d’obsèques par un organisme à caractère mutualiste ou d’assurance. 

Toilette et habillage: Présentation d’un défunt comprenant la toilette complète du visage et du corps, l’habillage du défunt et la préparation du lit mortuaire. 

Toilette mortuaire: Elle se limite à une toilette du corps et un habillage. Elle permet la présentation du défunt sans en garantir la conservation. 

Tombe: Lieu où est enterré un mort ; fosse couverte d’un tertre, d’une dalle, d’un monument. Syn. Sépulture. Rangées de tombes dans un cimetière. Aller prier sur la tombe de qqn. Loc. fig. Se retourner dans sa tombe : se dit d’un mort dont on imagine que, s’il vivait encore, il serait indigné (par des actes, des paroles). Arracher qqn à la tombe, à la mort. Avoir un pied dans la tombe : être près de la mort. Suivre qqn dans la tombe : lui survivre peu de temps. Être muet comme une tombe : d’un silence, d’une discrétion absolue.

Tombeau: Sépulture monumentale d’un ou de plusieurs morts. Le tombeau du pape Jules II, par Michel-Ange. Mise au tombeau : sculpture, peinture représentant la mise au tombeau du Christ. 

Translation: Déplacement d’un défunt, dans son cercueil ou un reliquaire, à la suite d’une exhumation dans un cimetière ou vers un autre cimetière ou vers un crématorium (ou vers le Panthéon ou un monument public.).

Transport de corps « à l’étranger »Transport d’un corps dans un cercueil réglementaire en dehors du territoire métropolitain et soumis à autorisation préfectorale.

Transport de corps «après mise en bière» Déplacement sans cérémonie d’un défunt, dans son cercueil, vers un lieu provisoire de dépôt. Transport effectué après la fermeture du cercueil vers le lieu de cérémonie, d’inhumation ou de crémation sur déclaration préalable. 

Transport de corps avant mise en bière: Transport d’un défunt, sans cercueil, vers le lieu de résidence, une chambre funéraire ou un centre hospitalier spécialisé, effectué dans les délais réglementaires et dans les limites du territoire métropolitain à bord d’un véhicule conforme à la réglementation. Transport effectué 48 heures maximum après le décès sur déclaration préalable adressée à la commune de départ et d’arrivée. 

Transport de corps « sur réquisition »: Transport d’un corps effectué à la demande impérative de l’autorité publique vers un lieu désigné par elle-même, suite à un décès accidentel ou non, sur la voie publique, dans un lieu public ou à un domicile. 

Travaux de cimetière: Dans le cadre des services de pompes funèbres, travaux concernant le creusement et le comblement des fosses, l’ouverture et la fermeture des caveaux ou des cases de columbarium, les inhumations et exhumations, les restaurations de sépultures…

Tréteau: Pièce de bois ou de métal, longue et étroite, portée le plus souvent sur quatre pieds, employée en général par paire pour soutenir une table, une estrade, etc. Il peut être destiné à supporter le cercueil dans les différentes phases de la cérémonie. 

U

Urne cinéraire: Vase de forme variable, contenant les restes du défunt après la crémation.

Urne funéraire: Enveloppe de présentation à caractère décoratif de l’urne cinéraire. Voir « cendrier ». Vase à caractère décoratif pouvant contenir l’urne cinéraire.

V

Vacations funéraires: Service d’assistance et de contrôle de la réalisation de certaines opérations funéraires par des fonctionnaires délégués par l’Etat, qui donne lieu au versement par la famille d’une somme déterminée par la mairie.

Véhicule de suite: Voir « voiture de deuil ».

Véhicule mortuaire: Véhicule conforme aux prescriptions réglementaires en vigueur servant exclusivement à transporter le corps du défunt principalement avant mise en bière, entre le lieu du décès et une chambre funéraire ou le domicile mortuaire. 

Veillée: Action de veiller un malade ou un mort ; nuit passée à le veiller.

Velours: Étoffe à deux chaînes, dont l’endroit offre un poil court et serré, doux au toucher, et dont l’envers est ras. Velours de soie, de coton. Velours uni, côtelé. Velours de laine : tissu de laine pelucheux sur l’endroit. Tapis de velours d’une table de jeu. 

Vicaire: Prêtre qui assiste le curé d’une paroisse. – Grand vicaire ou vicaire général : auxiliaire d’un évêque. – Vicaire apostolique : évêque responsable d’un territoire de mission qui n’est pas encore constitué en diocèse.

Vide sanitaire: Espace qui n’est pas occupé par la maçonnerie, compris entre le cercueil et le sol, permettant de respecter les règles d’hygiène lors des inhumations.

Voiture de deuil (ou véhicule de suite): Véhicule fourni par l’entreprise pour assurer le transport de la famille d’un défunt 

Z

Zinc: Voir « cercueil hermétique »

Merci !

Votre demande a été envoyée avec succès à notre service client.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.