Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mise en bière : origines de l’expression et signification

La mise en bière ou mise en cercueil est une étape obligatoire en France, que l’on ait choisi une inhumation ou une crémation. La mise en bière représente pour la famille endeuillée les derniers instants où elle peut voir le défunt.

Pourquoi dit-on mise en bière ?

Le mot « bière » provient du mot latin « bera » que nous pouvons traduire littéralement par planche, brancard ou encore civière. Ce terme était utilisé à l’époque des grandes épidémies que l’Europe a pu connaître. Les corps des malades ou des défunts étaient déplacés sur des « bera ». Au XIIème siècle, la « bera » a été remplacée par le cercueil, mais l’expression « mise en bière » est restée jusqu’à aujourd’hui.

La mise et en bière et la loi

Contrairement à d’autres pays, la mise en bière est obligatoire en France, il n’y a pas d’enterrement ou de crémation sans cercueil, la famille doit impérativement en choisir un. Ainsi, elle pourra se recueillir si elle le souhaite devant le cercueil ouvert.

 La mise en bière est effectuée par le personnel de l’agence de pompes funèbres, de la chambre mortuaire, de la chambre funéraire, du thanatopracteur ou encore des personnes effectuant la toilette rituelle. Avant la mise en bière, le corps du défunt doit être dépourvu de pacemaker. Cet appareil qui envoie des stimulations électriques dans le cœur est donc retiré par la personne en charge des soins de conservations ou le médecin qui atteste du décès. Pour plus d’informations, consultez notre article sur le pacemaker lors des obsèques.

Une fois que la mise en bière est terminée, le personnel des pompes funèbres procède à la fermeture du cercueil et à son scellé en laissant 30 minutes de recueillement à la famille. Le cercueil est scellé afin de s’assurer qu’il n’a pas été rouvert après la mise en terre. Dans notre agence de pompes funèbres, les scellés sur cercueil sont en cire à cacheter. Avec une flamme, on fait fondre la cire sur les vis du cercueil (au pied et à la tête) et on y appose un cachet en métal. Le cercueil ne peut plus être rouvert avant cinq ans, à l’exception d’une demande faite par le procureur de la République.

Où a lieu la mise en bière ?

La mise en bière peut se dérouler dans différents lieux : funérarium, hôpital, maison de retraite, EPHAD ou encore au domicile du défunt. Elle a lieu au minimum 24h après le décès et au maximum 6 jours après.

Qui peut assister à une mise en bière ?

Tous les membres de la famille ou les proches peuvent assister à une mise en bière. Il faut toutefois en faire la demande à l’agence de pompes funèbres car c’est elle qui procède à la mise en bière. Néanmoins, nous vous recommandons par expérience de ne pas y assister. En effet, voir le corps de la personne défunte sans vie qui est déplacé par des inconnus peut être réellement traumatisant même si vous n’êtes pas de nature sensible.

Merci !

Votre demande a été envoyée avec succès à notre service client.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.