Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pacemaker et décès : tout ce que vous avez besoin de savoir avant d’organiser des obsèques

Rôle d’un pacemaker

En France, environ 170 pacemakers sont en moyenne posés chaque jour en France. Un pacemaker est un petit appareil implanté dans l’organisme qui remplit 2 fonctionnalités, assurer des stimulations électriques au cœur et accélérer le cœur quand il bat trop lentement. Ce dispositif est implanté chez des personnes souffrantes de bradycardie

Pacemaker et décès, ce que dit la loi

Selon le code général des collectivités territoriales, il est dit que « Si la personne décédée est porteuse d’une prothèse fonctionnant au moyen d’une pile, un médecin ou un thanatopracteur procède à son explantation et atteste de la récupération de cette prothèse avant la mise en bière. » Petit rappel, le corps d’un défunt est mis en bière avant son inhumation ou sa crémation. Il est donc obligatoire légalement de procéder au retrait du pacemaker avant une inhumation ou une crémation. Gardez cette information en tête lorsque vous organiserez des obsèques.

Pacemaker et inhumation

Le risque de laisser un pacemaker lors d’une inhumation est le risque de pollution. En effet, la pile du pacemaker contient du lithium, ce dernier est un élément chimique extrêmement polluant et dangereux pour l’environnement car il n’est pas biodégradable.

Pacemaker et crémation

Avec la chaleur induite par la crémation, le risque d’explosion du pacemaker est très grand. Il peut donc provoquer de graves dégâts au crématorium et à ses équipements.

Merci !

Votre demande a été envoyée avec succès à notre service client.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.